OPÉRATION SAUVETAGE
Qualaxia multiplie les efforts pour assurer sa survie à long terme
Périnatalité et petite enfance
 
Accueil > Thèmes > Dossier : Soutien parental et intervention précoce > Introduction

Soutien parental et intervention précoce

Des effets bénéfiques évidents

par Julie Poissant (01/09/2010)
La période prénatale de même que les premières années de vie de l'enfant constituent des périodes cruciales pour l'établissement des fondements de la santé mentale d'un individu. Les facteurs de protection ou de risque auxquels l'enfant est exposé, même s'ils peuvent ultérieurement être modulés par d'autres facteurs, contribuent à le rendre plus robuste ou plus vulnérable à court, moyen et long termes. Par conséquent, ces périodes sont particulièrement favorables tant pour la promotion de la santé mentale que pour la prévention des troubles mentaux.

Le soutien parental et l'intervention éducative précoce visent le développement optimal des jeunes enfants. Ces deux types d'intervention préventive sont souvent mis en oeuvre pour soutenir les familles qui vivent en contexte de vulnérabilité en raison de leur pauvreté, de leur sous-scolarisation et de leur isolement, entre autres. Ces facteurs sont. susceptibles d'affecter la santé mentale de leur enfant. Le soutien parental prend la plupart du temps la forme de programmes de visites à domicile ou de groupes de parents; l'intervention précoce consiste en programmes de stimulation offerts surtout dans des services de garde éducatifs.

Au Québec, le programme Services intégrés en périnatalité et pour la petite enfance à l'intention des familles vivant en contexte de vulnérabilité offre, sur tous les territoires de CSSS, des visites à domicile, couplées ou non à de l'intervention précoce, à tous les parents de moins de 20 ans ainsi qu'à ceux de 20 ans ou plus qui sont sous-scolarisés (n'ont pas obtenu leur diplôme d'études secondaires) et dont le revenu se situe sous le seuil de faible revenu, tel que défini par Statistique Canada. Par ailleurs, d'autres facteurs comme la monoparentalité et l'immigration récente peuvent aussi être considérés.

Bien que nous ne bénéficions pas encore de résultats précis sur les effets de ce programme, les preuves rapportées dans la littérature sur les effets de programmes du même type sont claires : ces derniers ont des effets bénéfiques tant sur les pratiques parentales que sur les comportements et le développement des enfants. De plus, ils exercent une influence positive sur le bien-être des parents, notamment des mères.

Étant donné l'accroissement des troubles mentaux tant chez les parents que chez les enfants, une question se pose: quelles stratégies peut-on employer pour offrir du soutien à toutes les familles, qu'elles vivent on non en contexte de vulnérabilité?

Réagir à cet article

Équipe

Quintessence
Juin 2010 Pour un développement optimal des enfants vivant en contexte de vulnérabilité : l'intervention précoce et le soutien parental
 
Lire notre blogue
Rechercher une publication
Ouvrir une session
Accès perdu ?