OPÉRATION SAUVETAGE
Qualaxia multiplie les efforts pour assurer sa survie à long terme
 
Accueil > Thèmes > Dossier : Les politiques de santé mentale au Québec > Introduction

Les politiques de santé mentale au Québec

Implantation du PASM 2005-2010 : un travail en cours

par Matthew Menear (26/03/2013)
En février dernier, le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a publié une évaluation de l'implantation du Plan d'action en santé mentale (PASM) 2005-2010. Le rapport indique que des progrès ont été observés sur le plan de l'implantation de nombreux aspects du PASM et que des améliorations considérables ont été apportées à la prestation et à l'organisation des services là où les efforts d'implantation ont porté fruit. Toutefois, l'évaluation révèle également que l'implantation de la plupart des mesures locales, régionales et nationales demeure incomplète, à la fois entre les régions et à l'intérieur des régions, et que les cibles spécifiques aux services, à quelques exceptions près, n'ont pas été atteintes...

En savoir plus et réagir à cet article

4e rapport du Commissaire à la santé et au bien-être : quelles leçons en tirer?

par Matthew Menear (02/01/2013)
La mission du Commissaire à la santé et au bien-être est de contribuer à l'amélioration de la santé et du bien-être de la population québécoise au moyen d'évaluations du rendement du système de santé et de services sociaux de la province, ainsi que de la diffusion de renseignements permettant d'orienter les débats de société et le processus de prise de décision du gouvernement. En décembre 2012, le commissaire a déposé son 4e rapport d'évaluation portant sur le rendement du système québécois de santé mentale....

En savoir plus et réagir à cet article

Soutenir les équipes en santé mentale de première ligne

par André Delorme (20/07/2011)
Construire une hiérarchie des services en santé mentale avec une première ligne forte est un objectif majeur de la réforme initiée par le Plan d'action en santé mentale 2005-2010. Dans cette organisation hiérarchisée, le rôle des équipes en santé mentale de première ligne dans les centres de santé et de services sociaux (CSSS) est primordial. Afin de soutenir et d'encadrer leurs activités et de promouvoir de bonnes pratiques, le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié récemment le guide Orientations relatives à l'organisation des soins et des services offerts à la clientèle adulte par les équipes en santé mentale de première ligne en CSSS...

Plus
Construire une hiérarchie des services en santé mentale avec une première ligne forte est un objectif majeur de la réforme initiée par le Plan d'action en santé mentale 2005-2010. Dans cette organisation hiérarchisée, le rôle des équipes en santé mentale de première ligne dans les centres de santé et de services sociaux (CSSS) est primordial. Afin de soutenir et d'encadrer leurs activités et de promouvoir de bonnes pratiques, le ministère de la Santé et des Services sociaux a publié récemment le guide Orientations relatives à l'organisation des soins et des services offerts à la clientèle adulte par les équipes en santé mentale de première ligne en CSSS.

Malgré la parution officielle de ce guide en mai 2011, les travaux en lien avec le développement des orientations ont été initiés trois ans plus tôt. Le processus a débuté avec la formation d'un comité d'experts qui s'est réuni régulièrement afin de discuter des principaux défis au plan organisationnel et clinique rencontrés par les professionnels et les gestionnaires des équipes. Ce comité était composé de représentants des ordres professionnels, de gestionnaires, de chercheurs, de cliniciens, des utilisateurs de services et des proches des personnes atteintes de maladie mentale. Le rôle de ce comité était d'alimenter la réflexion de la Direction de la santé mentale pour l'élaboration de ces orientations.

En plus de ce comité, la réflexion de la Direction de la santé mentale s'est complétée en visitant des équipes et en consultant la littérature, des comités consultatifs ad hoc et les autres directions du ministère touchées par les orientations.

Ce processus de consultation et de concertation est parfois long et intense, mais il est nécessaire pour permettre aux orientations de prendre leur envol. Je suis fier du résultat obtenu, car en plus de faire consensus, ces orientations sont ancrées sur une base solide de données probantes issues de la recherche. Une fois implantées, elles contribueront à renforcer nos services de première ligne en santé mentale, ce qui permettra une réponse plus adéquate aux besoins de la population.

Maintenant, notre préoccupation est de soutenir les équipes pour procéder à l'implantation des différentes stratégies clinico-administratives retrouvées dans ces orientations. Des visites effectuées dans les territoires ont débuté et une nouvelle équipe de soutien au Centre national d'excellence en santé mentale verra le jour prochainement. Cette équipe de soutien sera dédiée spécifiquement aux équipes en santé mentale de première ligne en CSSS.

Moins


Évolution des politiques

par Léo-Roch Poirier (28/02/2011)
Jusqu'aux années 1960, les services offerts aux personnes ayant un problème de santé mentale relèvent surtout des hôpitaux psychiatriques. Ils accueillent souvent plusieurs milliers de « malades », ont essentiellement une fonction de gardiennage et n'offrent que peu de traitements structurés. Plusieurs facteurs ont toutefois fait en sorte que les choses changent très rapidement : l'introduction des neuroleptiques, la mise au point de programmes de spécialisation médicale en psychiatrie et surtout, la dénonciation par les usagers eux-mêmes des conditions de vie dans ces hôpitaux...

En savoir plus et réagir à cet article

Équipe

Actualités reliées   Consulter le fil RSS

Il n’y a actuellement aucune actualité.




Quintessence
Février 2013 Améliorer la performance des soins de première ligne en danté mentale au Québec : six stratégies
 
Lire notre blogue
Rechercher une publication
Ouvrir une session
Accès perdu ?