OPÉRATION SAUVETAGE
Qualaxia multiplie les efforts pour assurer sa survie à long terme
 
Accueil > Thèmes > Dossier : Accessibilité à la psychothérapie > Introduction

Accessibilité à la psychothérapie

Une charte des valeurs?

par Martin Drapeau (28/10/2013)
Disons les choses telles qu'elles sont, sans détour...
Vous développez un trouble anxieux à la suite d'un accident de travail? Rassurez-vous : l'État vous aidera en couvrant les frais d'un traitement, y compris les frais d'une psychothérapie si c'est nécessaire.
Votre fils s'est suicidé? Eh bien...


Plus de 20 % des Québécois âgés de 15 ans et plus ont souffert d'un trouble mental comme un trouble dépressif ou un trouble de l'humeur à un moment ou à un autre de leur vie. Bien que les coûts associés aux problèmes de santé mentale soient toujours difficiles à évaluer...

En savoir plus et réagir à cet article

Une accessibilité accrue aux soins psychologiques

par Helen-Maria Vasiliadis (31/01/2011)
De récentes études canadiennes ont démontré que l'éducation, les revenus et les coûts des services comptent parmi les facteurs qui régissent le recours aux services de fournisseurs de psychothérapie, comme les psychologues de première ligne. Par ailleurs, les politiques en matière de santé devraient tenter d'améliorer l'accès des personnes défavorisées à ces services. À ce jour, le Royaume-Uni et l'Australie ont introduit l'accès aux soins psychologiques subventionnés par l'État.

En savoir plus et réagir à cet article

Équipe

Quintessence
Novembre 2013 Améliorer l'accès à la psychothérapie dans les services de première ligne : l'expérience australienne
Une pilule, une petite granule - Martin Drapeau
 
Lire notre blogue
Rechercher une publication
Ouvrir une session
Accès perdu ?