OPÉRATION SAUVETAGE
Qualaxia multiplie les efforts pour assurer sa survie à long terme
   
Accueil > Le réseau > Axes d’intervention

Axes d’intervention

La santé mentale des populations

Qualaxia agit sur l'amélioration de la santé mentale des populations
Les problèmes de santé mentale justifient qu’on s’y intéresse du point de vue de la santé publique. En effet, il suffit de considérer les points suivants :
  • 15 à 20 % des adultes souffrent actuellement d’un problème de santé mentale et au moins 30 % en souffriront au cours de leur vie;
  • Sur le plan du fardeau de la maladie, les troubles mentaux se situent juste après les maladies cardio-vasculaires et devant toutes formes de cancer réunies;
  • Les troubles anxieux et dépressifs sont les troubles mentaux les plus fréquents. Ils constituent une source importante de détresse ainsi que d’incapacités fonctionnelles, sociales et physiques;
  • Ces troubles présentent un risque élevé de cooccurrence avec d’autres troubles, de récurrence, et de chronicité en l’absence de traitement;
  • Le risque de décès par suicide est environ 10 fois plus élevé chez les personnes atteintes de troubles anxieux, et même 20 fois plus élevé chez les personnes dépressives que dans la population en général.
Mais au-delà de la maladie, il y a d'abord la santé mentale qui constitue une ressource importante pour notre société. Il faut donc travailler non seulement à la maintenir, mais également à la renforcer.

Dans le cadre de ses actions, Qualaxia s’intéresse à un continuum d’interventions couvrant la promotion de la santé mentale, la prévention des troubles mentaux et les soins de première ligne en santé mentale. Qualaxia vise également à faire le pont entre ces différents types d’interventions en évitant de travailler en silo.

Dans chacun de ces champs, il existe déjà nombre d’interventions dont l’efficacité a été démontrée, mais qui tardent à être mises en application. Qualaxia entend y remédier en les faisant connaître, en développant l’expertise, en soutenant leur implantation, en évaluant les conditions favorables à leur mise en application et leur efficacité en contexte réel. Qualaxia est également le lieu où l’on développe de nouvelles connaissances sur les interventions efficaces.


Axe 1. Promouvoir et prévenir

Qualaxia c’est des actions efficaces qui favorisent la santé mentale des populations
La santé mentale d’une population est non seulement essentielle à sa santé globale, mais aussi à son développement économique, social et humain. La santé mentale est plus que l’absence de maladie mentale. Voici d’ailleurs la définition qu’en donne l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) :

C'est un état de bien-être dans lequel les individus peuvent réaliser leur potentiel, faire face aux stress normaux de la vie, travailler de manière productive et fructueuse et apporter une contribution à leur communauté.

Pour promouvoir la santé mentale et prévenir les troubles mentaux, nous pensons qu'il est possible d'agir sur une multitude de facteurs. Cela se fait en travaillant d’une part à augmenter l’effet des facteurs positifs comme les ressources personnelles de base, l’estime de soi et le soutien social. Il faut d’autre part diminuer l’effet des facteurs négatifs comme le stress, les environnements de travail défavorables ou les inégalités sociales.

Pour le réseau Qualaxia, il est important d’agir sur différents plans systémiques, c’est-à-dire ceux de l’individu, de son milieu de vie immédiat (famille, école, milieu de travail) et de son environnement global (politiques publiques, inégalités sociales).

Enfin, nous prenons en compte les différents cycles de la vie. Nous réitérons l’importance d’agir très tôt dans la vie (0-5 ans, 6-17 ans) tout en poursuivant les efforts à l’âge adulte et également chez les aînés. Ainsi, bien que les grands principes énoncés plus haut demeurent les mêmes, les interventions prendront une couleur différente pour chacun de ces cycles.


Axe 2. Soigner et accompagner

Qualaxia c’est un effort soutenu vers une meilleure qualité de soins et de services de première ligne
Les soins et services sont considérés comme l’un des déterminants de l’état de santé mentale d’une population. C’est à ce titre qu’ils intéressent la santé publique et le réseau Qualaxia.

Seulement la moitié des personnes souffrant de troubles mentaux courants (troubles dépressifs ou anxieux) consultent relativement à leur problème. Qualaxia s’intéresse à comprendre pourquoi, mais surtout à savoir comment modifier cette situation.

Lorsqu’elles consultent, plus de 80 % des personnes s’adressent aux services de première ligne, et particulièrement aux médecins généralistes. Par ailleurs, autant au Québec avec le Plan d’action en santé mentale (2005) qu’ailleurs dans le monde (OMS), ces services sont appelés à constituer l’élément clé du dispositif de soins destiné aux personnes atteintes de troubles mentaux. C’est pourquoi Qualaxia concentre ses actions à ce type de services.

Nous croyons qu’utiliser les services pour des raisons de santé mentale ne suffit pas, il faut aussi que les services soient efficaces. Les études démontrent qu’environ la moitié seulement des personnes dépressives ou anxieuses, qui consultent pour des raisons de santé mentale, reçoivent un traitement minimalement adéquat par rapport aux guides des bonnes pratiques.

C’est pourquoi Qualaxia travaille à faire connaître, développer et soutenir les stratégies efficaces pour améliorer la qualité des soins en santé mentale.


Axe 3. Observer et évaluer

Qualaxia c’est l’évaluation constante des résultats
Notre approche est populationnelle. Qualaxia cible donc des actions qui auront un fort potentiel d’amélioration de l’état de santé mentale des populations.

Qualaxia cherche à mesurer si ces actions ont porté les fruits escomptés. Cependant, il y a actuellement un manque dramatique d’indicateurs qui permettraient de faire le suivi de l’état de santé mentale des populations et d’informer les planificateurs de l’efficacité des interventions mises en place.

Nous constatons que les indicateurs disponibles comportent plusieurs lacunes. Par exemple :
  • Les indicateurs provenant de bases de données administratives ne nous informent que sur les personnes qui consultent les services publics; ils ne nous informent donc pas sur les personnes souffrant des problèmes de santé mentale qui ne consultent pas ni sur celles qui consultent les services privés (psychologues, par exemple), deux phénomènes très fréquents en santé mentale.
  • Bien qu’elles compensent les lacunes observées avec les données administratives, les enquêtes populationnelles ont également leurs défauts. Comme elles coûtent cher, souvent elles ne se répètent pas. Par ailleurs, elles sont le plus souvent réalisées à l’échelle nationale et elles ont alors peu d’utilité pour la planification des services qui se fait à une échelle locale.
Qualaxia cherche comment améliorer cette situation et s’intéresse prioritairement à ces questions. Nous voulons également contribuer au développement des connaissances épidémiologiques en lien avec la santé mentale des populations, en tenant compte des différents cycles de la vie. Par exemple :
  • Les facteurs de protection pour la santé mentale;
  • Les facteurs de risque associés aux troubles mentaux les plus fréquents;
  • Les déterminants de l’utilisation des services;
  • Les facteurs qui influencent l’adéquation des soins.



 
Lire notre blogue
Consultez nos bulletins Quintessence
Rechercher une publication
Les dossiers thématiques du réseau Qualaxia
Ouvrir une session
Accès perdu ?