Pertinence

Favoriser l'augmentation du pouvoir d'agir (empowerment) des jeunes autochtones
Dans un contexte de colonisation et d'oppression, les jeunes autochtones ont du mal à définir leur identité et leur rôle au sein de leur communauté. L'incongruité apparente entre les statistiques inquiétantes concernant les difficultés socioéconomiques et psychosociales et le manque général de connaissances, soulignent la nécessité impérieuse de mieux comprendre ce groupe particulièrement vulnérable. Il semble alors primordial d'acquérir ces connaissances de manière respectueuse et culturellement appropriée.

Ce projet propose d'élargir le savoir sur la perception qu'ont les jeunes Autochtones canadiens du bien-être et du contexte plus général dans lequel celui-ci est développé, favorisé et (ou) entravé. Cette étude a également pour objectif de tester et d'évaluer le Family Wellbeing (FWB) [bien-être familial], un programme Aborigène australien d'augmentation du pouvoir d'agir et de développement du leadership, et de l'adapter aux jeunes des Premières Nations canadiennes. Les résultats obtenus nous éclaireront sur le pouvoir d'agir et sur le leadership des jeunes Autochtones au Canada, une première étape essentielle au renforcement des capacités communautaires et aux changements structuraux favorisant l'égalité.

Le programme d'augmentation du pouvoir d'agir et de développement du leadership FWB a été mis sur pied par un groupe d'Aborigènes survivants de la « génération volée », des enfants qui ont été enlevés de force à leur famille et élevés dans des institutions ou des familles d'accueil non-aborigènes. Ce programme est fondé sur la compréhension de ce dont ce groupe a eu besoin pour survivre aux expériences traumatisantes et aux facteurs de stress chronique. Il leur a permis d'acquérir la force nécessaire pour devenir des leaders au sein de leur communauté. Il s'agit d'un programme basé sur les forces, conçu pour combler la perte systématique et chronique d'autonomie endurées par des générations d'Aborigènes, ainsi que leurs conséquences intergénérationnelles. Une évaluation approfondie a été effectuée au moyen d'une approche de recherche participative basée sur la communauté (RPBC), et le programme s'est avéré efficace pour permettre aux gens d'apporter d'importants changements dans leur vie.

Cette étude est le fruit des activités continues de recherche sur l'augmentation du pouvoir d'agir, le bien-être et la prévention du suicide dans les communautés autochtones canadiennes et aborigènes, et sur leur perception du bien-être. Georgia Vrakas participe actuellement à une RPBC, en partenariat avec diverses organisations inuites du Nunavik, sur la prévention et la promotion en santé mentale chez les jeunes adultes nunavimmiuts. Ce projet a pour objectif d'élargir les connaissances sur la perception qu'ont ces derniers de ce qu'est la santé mentale et de combler l'écart entre leurs besoins réels et les programmes de prévention et de promotion en santé mentale qui leur sont actuellement offerts. Photovoice, une méthode créative de recherche visuelle et participative, est utilisée dans le cadre du projet et permet aux jeunes inuits de s'exprimer relativement à leurs besoins en santé mentale. Arlene Laliberté met sur pied des projets de recherche en partenariat avec plusieurs collectivités des Premières Nations, sur la participation et l'appartenance des jeunes à la communauté, et sur des moyens novateurs de redresser les inégalités sociales de santé. La présente étude est une progression naturelle des précédents travaux d'Arlene. Postdoctorante au sein du North Queensland Health Equalities Promotion Unit of University of Queensland en Australie, elle a travaillé en collaboration avec des membres de communautés aborigènes à des projets de recherche participative. Elle a également effectué l'analyse théorique du processus du programme d'augmentation du pouvoir d'agir (FWB), faisant partie de l'étude en cours. Elle considère ce programme comme étant prometteur et elle compte le tester et l'adapter avec ses partenaires des communautés des Premières Nations.

 
Ouvrir une session
Accès perdu ?

Il n’y a actuellement aucune actualité.